mardi 3 octobre 2017

États Généraux de l’Alimentation

Notre soutient au réseau des AMAP nous rend acteur de cette mobilisation :

Les AMAP se mobilisent le 10 octobre à 18h

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert doit s’engager à défendre notre assiette

Les 50 organisations de la Plateforme citoyenne pour une transition agricole et alimentaire appellent à un grand rassemblement et une marche pour une alimentation saine, une agriculture soutenable, et un revenu paysan juste et pérenne !
Suppression des aides au maintien bio, recul sur l’interdiction du glyphosate, mise en œuvre provisoire de l’accord de libre-échange UE-Canada (CETA) : le gouvernement a récemment pris un ensemble de décisions qui viennent à rebours des attentes de la société, alors qu’ont lieu au même moment les Etats généraux de l’alimentation !
A mi-chemin de ce processus de discussion, nous exigerons du ministre de l’Agriculture de faire un choix. Le choix d’une alimentation saine et accessible à tou.te.s, d’une agriculture qui permette de créer un revenu juste pour les agriculteurs-rices. Notre ministre doit refuser le statu quo s : il doit engager la société dans une transition agroécologique.et alimentaire. 

  
Infos pratiques
  • Lieu du RDV : croisement du Boulevard des Invalides et de la Rue de Varenne (à deux pas du Métro Varenne) à 18h !
  • N’oubliez pas d’apporter : un légume de saison (carotte, oignon, poireaux…), une casserole ou une assiette en fer pour se faire entendre et/ou une pancarte. Nous serons accompagné.e.s d’une batucada pour que cette « batucassiettes » soit une réussite !
  • Nous avons besoin de quelques personne pour occuper des rôles clés : merci de vous inscrire sur ce formulaire
  • Événement Facebook sur ce lien
  • Idées de slogans :
o   Travert, les carottes sont-elles cuites ?
o   Des terres, pas des hypers
o   Des légumes, pas du bitume
o   EGA : et les citoyens dans tout ça ?
o   EGA : que du blabla, que des tracas
o   Des paysans, pas des négociants !
o   Des maraîchers, pas des supermarchés
o   Des radies, pas des caddies
o   EGA : le dialogue, tu te fous de moi !
o   EGA : ordonnances de l’alimentation/agriculture
Contexte
Pilotés par le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, les Etats généraux de l'alimentation (EGA) ont pour ambition la co-construction par tous les acteurs et parties prenantes, y compris les citoyen.ne.s et la société civile de solutions pour bâtir une véritable transition agroécologique et alimentaire ainsi qu’un revenu pérenne pour les paysan.ne.s. Force est de constater à l’issue de cette première phase que la voix des citoye.ne.s n’a pas  entendue : faible représentation de la société civile dans les ateliers, présidences d’atelier confiées à des tenants de l’agro-industrie, absence d’engagement du gouvernement sur une troisième phase de négociation politique.  

En outre, la cohérence des politiques publiques est gravement mise à mal par un ensemble de décisions récentes à l’instar de la suppression des aides au maintien bio, le recul sur l’interdiction du glyphosate, herbicide jugé cancérigène par des agences de l’OMS, la mise en œuvre provisoire de l’accord de libre-échange UE-Canada (CETA) ou encore la non prise en compte des enjeux fonciers agricoles dans les EGA. 

Constituée par une cinquantaine d’organisations agricoles, d’associations et ONG environnementales et de consommateurs, la « Plateforme citoyenne pour une transition agricole et alimentaire » a rédigé 63 mesures concrètes autour de 7 thématiques pour mener à bien la transition. Ces propositions s’appuient sur des initiatives locales ainsi que sur le savoir-faire et l’expertise croisés de l’ensemble de nos acteurs.

Johan Tyszler
Chargé de mobilisation citoyenne
Réseau Amap-IdF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour ce commentaire, il sera visible après approbation par un Artichaut ou un Brocoli.